Sécheresse : passage au niveau d’alerte renforcée sur le bassin versant du Largue

Depuis le début du mois de juin, les conditions de sécheresse liées à de fortes températures ainsi que l’absence de toute pluie efficace ont entraîné la poursuite de la dégradation de la situation hydrologique des cours d’eau.

Le département des Alpes-de-Haute-Provence a ainsi été placé en situation de Vigilance vis-à-vis du risque de sécheresse le 31 juillet 2019, afin d’anticiper les risques de pénurie et l’impact des prélèvements sur les milieux aquatiques.

L’évolution défavorable de la situation sur les ressources en eau conduit à un nécessaire renforcement des mesures d’économie : ainsi, depuis le 3 septembre 2019, en application du Plan d’action Sécheresse, le niveau d’Alerte renforcée a été déclenché sur le bassin versant du Largue, entraînant des limitations des usages suivants :

  • interdiction de prélever et d’irriguer de 9 h à 19 h ;
  • interdiction totale d’arroser les pelouses, espaces verts et les jardins d’agrément ainsi que de remplir les piscines ;
  • interdiction d’arroser les stades de sport, les golfs et les jardins potagers de 9 h à 19 h ;
  • interdiction de laver les véhicules hors des stations de lavage ;
  • respect des arrêtés préfectoraux complémentaires de restriction d’eau, notifiés aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement ;
  • réduction de 40 % des prélèvements d’eau individuels, agricoles, industriels et commerciaux, quel que soit l’usage.

Les communes concernées sont les suivantes : Aubenas-les-Alpes, Banon, Dauphin, Forcalquier, La Rochegiron, Lardiers, L’Hospitaler, Limans, Mane, Ongles, Reillanne, Revest-des-Brousses, Saint Etienne les Orgues, Saint Maime, Saint-Martin-les-Eaux, Saint-Michel-l’Observatoire, Saumane, Villemus, Villeneuve, Volx.

Les communes non concernées par un arrêté préfectoral de restriction restent quant à elles en situation de « vigilance ». Ce stade n’impose pas de restriction particulière mais demande à tous les usagers de modérer leur consommation d’eau, les conditions climatiques laissant en effet entrevoir une dégradation rapide de la ressource.

L’ensemble des dispositions applicables est consultable dans toutes les mairies, sur le site de la Préfecture à la rubrique actualité/sécheresse et à la Direction Départementale des Territoires des Alpes-de-Haute-Provence.

Documents disponibles :
>> arrêté préfectoral n° 2019-246-012  du 3 septembre 2019 portant mise en place du stade “Alerte renforcée” du Plan d’Action Sécheresse sur le bassin versant du LARGUE

Sécheresse : stade d’alerte déclenché

La simple vigilance n’est plus de mise : depuis le 5 août dernier, la Préfecture des Alpes de Haute Provence a déclenché le stade d’alerte sécheresse

Certains usages de l’eau sont donc désormais interdits, et ce jusqu’au 31 octobre 2019, sauf avis contraire.

Pour les communes : 
• interdiction d’arrosage des espaces verts, ronds points, massifs, etc. de 9h à 19h ;
• fermeture des fontaines (sauf celles en circuits fermés) ;
• affichage des restrictions ;
• interdiction des écoulements permanents dans les caniveaux ;
• interdiction de nettoyage des terrasses et des façades.

Pour les particuliers :
• interdiction d’arrosage des pelouses, fleurs, massifs floraux, arbres, arbustes et jardins potagers de 9h à 19h ;
• interdiction de remplissage des piscines et des spas privés ;
• interdiction de lavage des véhicules à moteur en-dehors des stations professionnelles ;
• interdiction de nettoyage des terrasses et des façades.

Pour les usages agricoles :
• diminution de 20% des volumes par rapport à l’autorisation mensuelle ;
• interdiction d’arrosage de 9h à 19h pour les prélèvements par pompage (tolérance pour les enrouleurs jusqu’à 11h) ;
• mise en place de tours d’eau pour les prélèvements gravitaires  (les prélèvements provenant de réserves affectées ne sont pas restreints : il est recommandé de ne pas arroser entre 9h et 19h).

Pour les usages de loisir :
• interdiction d’arrosage des golfs de 9h à 19h ;
• interdiction d’arrosage des stades sportifs de 9h à 19h ;
• réduction de 20% des prélèvements.

L’eau est précieuse, économisons-là : nous vous demandons de respecter scrupuleusement les interdictions et restrictions citées.

Déclenchement du stade de vigilance sécheresse

Depuis le 31 juillet 2019, la Préfecture des Alpes de Haute Provence a déclenché le stade de vigilance sécheresse dans le département.

Le département des Alpes de Haute Provence est traversé par de nombreux cours d’eau qui connaissent une période de basses-eaux très marquée l’été. Le niveau des nappes baisse au moment même où les besoins en eau pour l’alimentation humaine et l’agriculture sont importants.

Limitons les usages non prioritaires : lavage de voitures, nettoyage des terrasses, arrosage des pelouses.

Evitons le gaspillage : ne laissons pas couler un robinet inutilement, préférons la douche au bain, réutilisons l’eau de lavage des légumes pour arroser ses plantes, faisons tourner nos lave-vaisselle et lave-linge uniquement en charge pleine, relevons nos compteurs d’eau régulièrement pour repérer d’éventuelles fuites.

Surveillons les pertes d’eau : les fuites peuvent représenter plus de 20% de la consommation d’un foyer. Un goutte-à-goutte au robinet, c’est quatre litres par heure de perdus, soit 35 mètres cube par an !

L’eau est précieuse : économisons-la !

Utilisons des équipements hydroéconomes pour réduire jusqu’à 50% nos volumes consommés : douchette à débit limité ou à régulateur de débit, mousseurs et aérateurs à nos robinets, réducteurs de pression.

Arrosons nos jardins de manière économe et efficace : arrosons le soir pour éviter l’évapotranspiration, paillons nos cultures pour protéger les sols des fortes chaleurs et conserver l’humidité, binons pour aérer la terre (1 binage = 2 arrosages).

Alerte canicule : vigilance orange

Le Préfet des Alpes-de-Haute-Provence vous informe que le département est placé en alerte canicule, niveau de vigilance orange.

Météo France prévoit un épisode de fortes chaleurs sur le département des Alpes-de-Haute- Provence, avec des températures avoisinant les 36 à 39 °C dans les plaines et dans les vallées, localement, on pourrait atteindre 40°C. En altitude, les maximales sont proches de 33 (Allos) à 35° (Barcelonnette). Cette chaleur va s’accentuer jeudi et vendredi, avec des températures maximales vendredi pouvant atteindre 42° dans le centre du département.

  • Buvez beaucoup de liquide sans attendre d’avoir soif, sauf s’il y a contre-indication médicale,
  • Évitez les boissons alcoolisées ou à forte teneur en caféine (café, thé, cola) ou très sucrées, car ces liquides font perdre des fluides corporels nécessaires à la résistance à la chaleur,
  • Installez-vous si possible dans un endroit frais, à l’air climatisé ou à l’ombre,
  • Évitez les activités et les exercices intenses à l’extérieur,
  • Protégez-vous du soleil, portez des vêtements légers, de préférence de couleur pâle, et un chapeau,
  • Prenez une douche ou un bain à l’eau fraîche,
  • Munissez-vous d’un climatiseur pour rafraîchir le logement, ou passez quelques heures dans un endroit climatisé pour aider le corps à contrôler sa température,
  • Pensez aussi à prendre des nouvelles de votre entourage en particulier des personnes âgées,
  • En présence d’une personne victime d’un malaise ou d’un coup de chaleur, appelez immédiatement le 15.

Pour les personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées : incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de professionnels ou de bénévoles, et prenez de leurs nouvelles très régulièrement. Soyez solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile et incitez-les à accéder à des lieux frais, tant en journée que la nuit.

Pour les nourrissons et les jeunes enfants : veillez en permanence à les protéger de la chaleur (éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire). Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou dans un véhicule même pendant une courte durée.

Pour les personnes souffrant de maladies chroniques ou prenant des traitements médicamenteux : n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Enfin, il est rappelé aux responsables de structures d’accueil collectif, en particulier les crèches, les écoles et centre de loisirs de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour protéger les personnes fragiles et favoriser leur hydratation.

Il est également rappelé aux employeurs d’évaluer les risques et de prendre les décisions qui s’imposent, notamment l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée et le report des tâches pénibles, notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40 °C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

En cas de malaise ou de troubles du comportement, n’hésitez pas à appeler un médecin ou le 15 (SAMU) ou le 18 (Sapeurs-pompiers).

Un NUMÉRO VERT « info service » est également mis à disposition du public pour toutes informations ou conseils : 0 800 06 66 66 (du lundi au samedi, de 9 à 19 heures).