« Ambitions et défis à relever» pour le PNLR

Jeudi 25 mars s’est tenue une visioconférence du COPIL (comité pilotage) du Parc Naturel Régional du Lubéron, pour une révision de sa Charte des ambitions, défis à relever pour 2024/2039 !

Il s’agissait d’un rendu provisoire pour discussion d’un travail déjà bien avancé, et qui devrait se clore à la fin de l’année.

Six défis ont été listés, avec des groupes de mots pour les identifier :

-1 défi ; fédérer, faire territoire

-2 défi ; organiser nos territoires, faire de nos différences un atout. Synchroniser différences et solidarités

-3 défi ; préserver les biens communs, gestion durable des ressources naturelles, culturelles

-4 défi ; promouvoir éco-développement innovant (technologies, au service de la crise écologique), relocalisation productions agricoles et autres

-5 défi ; généraliser modes de vie résilients, rénovation énergétique (habitat indigne)

-6 défi ; transmettre, sensibilisation des habitants, en priorité jeune génération via cursus scolaire

Voilà les propositions qui somme toute pourraient je pense se rapprocher de celles d’une « convention citoyenne » ! Avec le même petit problème majeur ressorti dans la discussion qui a suivi, le Parc a des « missions » pas des compétences, il est consultatif.

À la différence du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) avec lequel tout Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) doit être compatible, et qui n’est pas de la même eau transformatrice…

C’est bien là le charme discret de nos démocraties.