Médiathèque : schéma de Cohérence Mentale (SCOM) à développer ?

La Médiathèque de la Comcom est un sujet qui fâche à l’intérieur même du comité directeur. Son président après avoir « remercié » l’informaticien financé à 80 % par la DRAC (direction régionale d’actions culturelle), décide de rendre ce service culturel payant. Jusque-là, le service était gratuit et fonctionnait bien (2735 inscrits pour 10 000 habitants).

La direction de la Comcom semble donc vouloir faire payer ce service pour les habitants de la Comcom et les autres utilisateurs hors Comcom. Selon eux, tout ce qui a de la valeur doit être payant ! C’est un dogme sacré du libéralisme, le président de la Comcom l’affirmant virilement « tout ce qui n’a pas de prix n’a pas de valeur ».  Les 30 000 euros récoltés serviront à faire tourner sur les villages le bibliobus qui existe, mais ne tourne pas.

Surgit alors un autre petit problème, des bénévoles qui sont essentiels à l’organisation de la Médiathèque ronchonnent : “si ça devient un service payant on ne joue plus !”

Alors on se gratte la tête à la direction de la Comcom pour « valoriser l’action des bénévoles », qui n’ont pas de prix, mais semblent avoir une valeur.

On se donne jusqu’à juin pour trouver les mesures adéquates ! Comme nous l’a dit le Président « si ça ne tenait qu’à moi il n’y aurait pas de Médiathèque, mais elle est là… »

Peuchère !