Conseil municipal du 16 mars 2021 : compte-rendu

Nouvel « adressage » sur le territoire de Limans

La révolution numérique est en marche ! Il s’agit de définir des numéros, des noms de chemins, de rues, de routes, de places pour localiser précisément toutes les habitations de notre territoire communal et transmettre les infos à la banque de données qui alimentera les GPS, une aubaine pour les livreurs, les pompiers, aides soignantes, et amis qui ne savent pas vraiment où vous habitez.

François ISSEREL-SAVARY de la précédente équipe municipale, avec le responsable du dossier à la Comcom, ont fait quasiment tout le boulot qu’il nous fallait valider en ce 16 mars.

Ce qui fut fait en présence de François, qui, avec Lionel se chargera de faire la liste des plaques numérotées, ou d’indications de rues, routes qui manquent pour en faire une demande groupée via la Comcom, les petites économies font les bons budgets… Merci à François.

Restauration de la « Tour de Guet »

Un appel à projet de la « Région Sud » pour la « restauration et valorisation du patrimoine rural non protégé » qu’elle s’engage à financer pour 70 %, nous a décidé à intervenir, la tour se détériorant toujours plus sur la face nord, et à terme ne pouvant plus rester en l’état.

Après une rencontre sur place fin de l’année passée avec Arnaud Fournaise, maître d’œuvre de bâtis anciens, et Thomas Mougenot architecte, spécialiste aussi de bâtis anciens, nous avons pensé souhaitable et judicieux de répondre à cet appel à projet de la région PACA.

Nous avons convenu avec Thomas Mougenot l’établissement d’un diagnostic architectural et technique de cette Tour, étant probablement la dernière trace d’un dispositif défensif de la commune.

Ce diagnostic sera assorti d’une estimation financière des travaux envisagés, nous aidant dans nos choix de réfection, et d’objectifs, et de support pour les demandes de subventions, la Région n’étant pas la seule possible. Le coût de ce diagnostic est de 3480 euros, incontournable si on veut s’engager dans une restauration de cette Tour de Guet.

Thomas Mougenot démarrera son diagnostic le 1 septembre, avec un délai d’exécution de 12 semaines, avec, un avant-projet de restauration, et deux réunions de présentation et de coordination.

Mi-novembre au plus tard nous pourrons envoyer le dossier pour les subventions. Début 2022 les travaux pourraient commencer.

Toutes les idées sur cette restauration sont les bienvenues, vous savez où nous trouver !

Sécurisation aux abords de l’école et du bistrot-restau

Après plusieurs tentatives de négociations non abouties avec le responsable des « bâtiments de France » devant donner son aval à notre proposition de mise de potelets et d’un passage piéton aux abords de l’école, celle-ci étant dans le rayon des 500 m autour de l’église, bâtiment classé, nous nous sommes rabattu sur une solution, qui fera très bien l’affaire, moins onéreuse et facile à mettre en place : un arrêté municipal de création d’une « zone 20 Km/h», appelée aussi « zone de rencontre ».

Dans cette zone, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules. La vitesse des véhicules y est limitée à 20 km/h.

Cette zone commence arrivant de Forcalquier au rétrécissement de la chaussée avant l’école pour finir aux abords de la boulangerie.

Nous avons commandé les panneaux, qui seront mis en place sitôt reçus.

Une zone de rencontre et de tranquillité en plein Limans-cité fera le bonheur des enfants, de Fred et Ludo et de tous les chiens, qui auront aussi priorité sur les véhicules !

Demande de subvention d’une association pour la reforestation à Madagascar

Après discussion il a été décidé de proposer aux responsables, de Limans et Pierrerue, de cette association de bénéficier de la salle des fêtes, de l’espace public du village pour y présenter leurs activités et organiser une collecte via une présence de leur choix (expo, musique, repas, loto…)

Nouveau protocole de cantine scolaire

Pour une question d’espace réduit, suite aux conditions sanitaires actuelles, un service en deux temps est mis en place. Elohim et Caroline qui ont rencontré Salomé Delile de la Comcom en charge, entre autres, de la loi Egalim de soutient aux cantines scolaires de qualité vous en feront un compte-rendu.

Un prestataire de bonne cuisine pour les cantines existe pas loin d’ici, mais il faudrait pouvoir assurer une commande de 30 repas.

Une possibilité serait que suffisamment de personnes du village intéressées par l’engagement de recevoir 4 bons repas par semaine, les lundi, mardi, jeudi, vendredi à midi se signalent.

Poêle à granule pour logement mal chauffé

À la demande d’une locataire d’un appartement de la mairie souffrant de froid l’hiver, nous avons commencé à prospecter les infos sur la possibilité d’installer un poêle à granule.

Une entreprise de la Brillane qui a fermé depuis, après une visite du local nous a fait un devis de 4147 euros.

Il y aura un travail de recherche de financement, et il semble que certains ne sont possibles que si des travaux d’isolation accompagnent la pose d’un poêle. Bref ce n’est pas gagné, mais on va chercher, notamment avec l’aide d’Olivier Fage, l’architecte du Parc du Lubéron.

Question récurrente de la ruelle de l’Androne…

Un citoyen quelque peu entêté persiste à vouloir considérer cette ruelle comme sa propriété et y entasse moult objets, détritus. Les discussions conciliantes n’aboutissant à rien, d’autres voies de négociations sont envisagées.